14 février 2020

La maison hantée d'Augustin Flint

maison hantée

C'est mon projet le plus avancé à ce jour, bien que ce ne soit pas le plus captivant. Sa simplicité m'a incité à le choisir lorsque j'ai tenté une nouvelle expérience d'écriture, une nouvelle approche structurelle : j'ai créé un tableau sous OpenOffice, avec de grandes cases allongées, et j'ai composé mon roman en résumant un chapitre par case (avec une très petite police d'écriture). Cette méthode offre une vision large et parlante du projet d'ensemble. 

Certaines descriptions de la méthode flocon parlent, lors d'une étape avancée, de rédiger tous les chapitres (et par extension tout le livre) en versions réduites, d'une ou deux pages chacun, puis d'y revenir et de les peaufiner individuellement. Ce n'est pas ce que j'ai fait, puisque dans le cas présent j'ai vraiment rédigé de très courts résumés, mais je compte bien m'essayer à ce processus à travers un tableau semblable. J'aime l'idée de tout voir ; ramasser le plus possible mes chapitres sur le moins possible de cases - sans toutefois m'empêcher d'écrire beaucoup - afin de les embrasser d'un seul regard ; idéalement même, voir la structure complète de l'oeuvre sur un écran fixe - je ne pense pas réussir à suffisamment comprimer l'ensemble pour en arriver à ce stade, mais dans les grandes lignes (ou plutôt les toutes petites), l'idée générale est tout-à-fait réalisable.  

L'histoire d'Augustin Flint est simple et drôle : agacé par le fait que sa mère ne croit pas aux fantômes, Augustin profite de leur emménagement dans une nouvelle maison pour tenter de la convaincre que celle-ci est hantée ; un vrai fantôme va l'aider dans sa tâche. J'envisage un roman sans prétention à l'écriture épaisse. J'aime la tranquillité joueuse qui émane de ce projet. 

Dans un prochain article, je copierai tous les résumés de chapitres issus de mon sympathique tableau. 

Posté par SexyToon à 16:12 - - Permalien [#]

12 février 2020

Nonalientown

willy

Voici Willy Dandy, le héros du projet Nonalientown, d'abord pensé comme une bande dessinée (une idée pas encore tout à fait exclue).

J'envisage un roman loufoque, au moins autant que son pitch de départ : parce que les croyances terrestres les obligent à exister, les aliens débarquent sur notre planète pour assurer à l'humanité qu'ils n'existent pas.

J'ai déjà envisagé de construire ce roman en utilisant la méthode flocon, et j'en étais arrivé à résumer l'histoire en quelques phrases, que je retranscris ici : 

"(Début) Parce qu'il a écrit qu'ils n'existaient pas, les extraterrestres contactent Willy Dandy afin qu'il prouve au monde qu'ils n'existent effectivement pas. (Péripétie 1) Cependant, tandis qu'ils emmènent Willy Dandy et son jeune voisin Brac à bord de leur vaisseau spatial, l'armée les poursuit. (Péripétie 2) Alors qu'il cherche un moyen de contacter le professeur Cétou pour qu'il les aide à convaincre le monde, Willy est capturé par l'armée. (Résolution péripétie 2) Parce que Willy a trouvé un arrangement pour passer à la télé et que le professeur Cétou ne veut pas que Willy passe pour un génie, il va le secourir. (Péripétie 3) Le professeur Cétou est ensuite contraint de faire une annonce au monde – qui le croit toujours sur parole – affirmant l'inexistence des extraterrestres, car ceux-ci, qui existent en réalité et désirent simplement envahir le monde, menacent la vie de sa famille. (Résolution péripétie 3) Une fois devenus invisibles au monde, les extraterrestres s'apprêtent à mettre en action leurs plans d'invasion quand l'un d'eux lit à voix haute l'argument de Willy Dandy : ils réalisent alors qu'ils n'existent vraiment pas et disparaissent."

Voilà une base solide pour relancer ce projet, dont il me faudra prochainement développer les personnages. 

 

Posté par SexyToon à 19:50 - - Permalien [#]

La Clairière - Thomas

 clairière

La Clairière est un de mes plus vieux projets. Le pitch est simple : "un homme se rencontre lui-même enfant dans une clairière."

La fin est prévue depuis longtemps, il me semble même qu'elle faisait partie intégrante de l'idée initiale : l'homme, que j'avais prévu d'appeler Thomas mais dont le prénom reste incertain, réalise que l'enfant en question est son fils. Mort depuis neuf ans, Thomas rejoue sans arrêt les dernières semaines de sa vie depuis la clairière dans laquelle il a succombé ; il existe là, au coeur d'un cercle d'orée, prisonnier de lui-même, inatteignable. Les scènes qu'il vit avec son fils n'appartenant pas à la vie qu'il revisite encore et encore, il n'y pense jamais depuis cette vie. Il expérimente ces scènes dans une forme de conscience modifiée, fondée sur ses passages antérieurs dans la clairière, comme si elles s'y intégraient vraiment, sans toutefois remarquer les paradoxes de sa mémoire. 

Dans un prochain article, je présenterai le point de vue d'Eliott, le fils de Thomas. Ensuite, je peaufinerai mes idées au fil du temps, afin de clarifier mes envies à propos de cette oeuvre que je considère, selon mon échelle d'ambitions fantasmées, de valeur non négligeable. 

 

 

Posté par SexyToon à 16:11 - - Permalien [#]

Ouverture

J'ouvre ce blog pour noter toutes mes recherches et réflexions concernant mes projets littéraires. 

Ainsi j'en garderai des traces et ne perdrai pas le fil de mes envies. 

Bon voyage à moi-même, parmi les mots et personnages à naître ici. 

Posté par SexyToon à 14:16 - Permalien [#]